LE TOURISME ET LA MALADIE À CORONAVIRUS 2019

LE TOURISME ET LA MALADIE À CORONAVIRUS 2019

Soyez acteur de la transformation #VoyagezDemain

La flambée mondiale de COVID-19 a provoqué une paralysie à l’échelle planétaire et, de tous les principaux secteurs de l’économie, c’est le tourisme qui est le plus durement touché. Dans un contexte de plus grande incertitude, il est d’autant plus important, pour les touristes comme pour le secteur du tourisme, de pouvoir s’appuyer sur des informations à jour et fiables.

  • Par une coopération étroite avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’institution chef de file des Nations Unies pour la gestion de cette flambée ;
  • En s’assurant avec l’OMS que les mesures sanitaires mises en œuvre entraînent le minimum de répercussions inutiles sur les voyages et le commerce internationaux ;
  • En étant solidaires des pays touchés ; et
  • En soulignant la résilience démontrée du tourisme et en se tenant prête à appuyer le redressement. 

Notre action

Faits marquants

Dernières nouvelles

Le secteur du tourisme s’engage à faire passer en premier la population et son bien-être.

En sa qualité d’institution des Nations Unies pilotant la contribution du tourisme au développement durable, l’OMT a fait paraître une déclaration commune avec l’OMS, l’institution des Nations Unies en première ligne de la riposte mondiale à la COVID-19.

Les deux organisations lancent un appel à la responsabilité et à une plus grande coordination, pour faire en sorte que la mise en œuvre des mesures sanitaires entraîne le minimum de perturbations inutiles des voyages internationaux. En outre, la réaction du secteur du tourisme doit être mesurée et cohérente, proportionnée à la menace pour la santé publique et fondée sur l’évaluation des risques locaux. 

Que chacun agisse de manière responsable : c’est le plus important pour se protéger soi-même et protéger les autres. Les voyageurs sont invités à se familiariser avec les précautions élémentaires à prendre dans le cadre de leurs voyages et dans leur vie quotidienne (Conseils de l’OMS au grand public). Ces précautions consistent notamment à :

  • Se laver fréquemment les mains,
  • Respecter les règles d’hygiène respiratoire,
  • Remettre à plus tard tout projet de voyage en cas de maladie, et
  • Éviter tout contact avec des personnes atteintes d’infections respiratoires aigües.

Il est indispensable de se tenir informé de l’évolution de la situation, surtout quand on est en déplacement. Les voyageurs doivent consulter régulièrement l’OMS et d’autres sources fiables pour se tenir au fait des dernières évolutions et informations communiquées par les professionnels de santé et les professionnels du voyage.

Les voyageurs ont la responsabilité d’assurer leur propre bien-être, mais aussi celui des personnes qu’ils sont amenés à côtoyer. Ils se doivent d’être attentifs aux symptômes et de prendre toutes les mesures recommandées en matière d’hygiène personnelle.

Prenez soin de votre santé et voyagez de manière responsable en suivant les conseils indiqués.

Le secteur du tourisme est actuellement l’un des plus durement touchés par la flambée de COVID-19, avec des répercussions à la fois sur l’offre et sur la demande de voyages. Cela constitue un risque baissier supplémentaire dans le contexte d’une économie mondiale qui s’essouffle, de tensions géopolitiques, sociales et commerciales, et de résultats en demi-teinte dans les grands marchés émetteurs de voyages.

Il est trop tôt, compte tenu de la nature changeante de la situation, pour estimer pleinement l’impact de la COVID-19 sur le tourisme international. Pour son analyse initiale, l’OMT utilise comme référence le tableau du SRAS de 2003, en tenant compte de l’ampleur et de la dynamique des voyages et des perturbations actuelles, de l’étendue géographique de la COVID-19 et de son impact économique potentiel :

  • À la date d’aujourd’hui, l’OMT estime que les arrivées de touristes internationaux dans le monde en 2020 pourraient être en baisse, de 20-30%, alors que l’on tablait début janvier 2020 sur une croissance comprise entre 3 % et 4 %.
  • Cela pourrait donner un manque à gagner de 30 à 50 milliards d’USD, en termes de dépenses des visiteurs internationaux (recettes du tourisme international).
  • Étant donné l’évolution rapide de la situation, il serait prématuré à ce stade de faire des estimations pour les autres régions du monde.

L’OMT tient à rappeler que les estimations, quelles qu’elles soient, sont à prendre avec précaution compte tenu du caractère changeant et incertain de l’évolution de la flambée, qui pourrait motiver de nouvelles révisions.

Évaluation de l’impact de la flambée de COVID-19 sur le tourisme international 

L’OMT observe que des restrictions sur les voyages sont en train d’être mises en place. Lorsque c’est le cas, il faut qu’elles se fondent sur les recommandations les plus récentes des experts et qu’elles aient comme motivation première la santé publique.

Dans ce contexte, l’OMT insiste sur l’importance du dialogue et de la coopération internationales. Ce défi commun est aussi pour la communauté internationale, secteur du tourisme compris, l’occasion de travailler plus étroitement ensemble et de montrer que la solidarité peut s’exprimer par-delà les frontières.

Les petites et moyennes entreprises (qui composent environ 80 % du secteur du tourisme) devraient être particulièrement touchées. Ce sont les moyens d’existence de millions de personnes, partout dans le monde, qui pourraient être compromis, notamment des populations vulnérables qui dépendent du tourisme pour leur développement et l’inclusion économique.

Le tourisme, de par sa nature économique transversale et sa profonde empreinte sociale, est exceptionnellement bien placé pour aider les sociétés et les populations touchées à retrouver la croissance et la stabilité. Au fil des années, le secteur n’a cessé de démontrer sa résilience et sa capacité non seulement à rebondir en tant que secteur, mais aussi à tirer le redressement économique et social général. Il faut, pour cela, un appui politique et une reconnaissance du tourisme à sa juste valeur.

Dans ce contexte, l’OMT lance un appel en faveur :

  • d’un appui financier et politique aux mesures de redressement ciblant le secteur du tourisme dans les pays les plus touchés ; 
  • de mesures de redressement et d’incitations, planifiées et mises en œuvre en coordination avec les organismes internationaux du développement et donateurs ; et
  • d’un appui au tourisme intégré au cadre plus large des plans de redressement et interventions des économies touchées.

Comme par le passé, l’OMT fournira des orientations et un appui aux mesures de redressement de ses membres, les acteurs publics et privés du secteur du tourisme, y compris les organisateurs d’événements et de salons de tourisme.

Sur son site Web et dans ses réseaux sociaux (Twitter, Instagram, LinkedIn, Facebook), l’OMT continuera de publier des mises à jour régulières.

LIENS PERTINENTS