Le Forum OMT/Basque Culinary Center met en lumière le tourisme de gastronomie comme moteur du développement rural

Le Forum OMT/Basque Culinary Center met en lumière le tourisme de gastronomie comme moteur du développement rural

Des grands chefs cuisiniers du monde se sont joints aux restaurateurs et aux leaders locaux et régionaux afin de faire progresser le tourisme de gastronomie comme moteur du développement rural et créateur de perspectives.

La sixième édition du Forum mondial de l'OMT sur le tourisme de gastronomie, qui s'est tenue à Bruges, en Flandre (Belgique, du 31 octobre au 2 novembre), a mis l'accent sur la capacité unique du secteur à soutenir les entreprises rurales, à créer des emplois, et à protéger et promouvoir la culture et le patrimoine. C’est la première fois que le Forum, organisé par l'OMT et le Basque Culinary Center (BCC), comportait une session spéciale consacrée à la gastronomie africaine, reconnaissant qu’elle pouvait être un outil de développement socio-économique et aider les destinations du continent à améliorer leur image de marque et à se faire connaître auprès de nouveaux publics. La session s'est achevée par la signature d'un protocole d'accord entre l'OMT et Chefs in Africa.  

Gastronomy tourism adds vitality to rural communities, supports small, local food producers and strengthens their position in the market

A l’ouverture du Forum, le Secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili, a déclaré que « le tourisme de gastronomie donne de la vitalité aux communautés rurales, soutient les petits producteurs alimentaires locaux et renforce leur position sur le marché, et contribue à ajouter de la valeur à l'expérience touristique tout en favorisant la préservation et le développement des produits et du savoir-faire locaux. »

Pour Mari Aizega, directeur général du Basque Culinary Centre, « le tourisme de gastronomie est une occasion unique de promouvoir la croissance économique des communautés rurales. Il permet d'impliquer les différents agents de la chaîne de valeur de la gastronomie et de promouvoir le développement économique et social de la ferme à la table. »

Le ministre flamand Matthias Diependaele a déclaré que « les secteurs de la gastronomie et du tourisme se trouvent à un tournant, et qu’il est nécessaire, selon nous, d'évoluer vers un tourisme de gastronomie à valeur ajoutée pour nos destinations, nos résidents, nos entrepreneurs locaux et les visiteurs. Nous sommes heureux d’avoir pu rencontrer des leaders du monde entier, d’échanger nos expériences et de trouver l’inspiration nécessaire pour tracer la voie vers un avenir durable dans le secteur du tourisme de gastronomie. »

Le maire de Bruges, Dirk De fauw, a ajouté : « Je suis très honoré que notre ville ait été choisie pour accueillir cet important congrès sur le tourisme et la gastronomie. Bien avant la pandémie de coronavirus, Bruges avait opté pour un tourisme durable qui s’inscrit dans notre histoire qui opte explicitement pour le 'mieux' plutôt que pour le 'plus'. C’est ensemble avec nos visiteurs, nos résidents et nos entrepreneurs que nous écrivons cette histoire positive et durable. »

Pour que le tourisme de gastronomie puisse devenir un vrai moteur du développement rural, les participants ont reconnu la nécessité de renforcer la coordination entre les politiques de tourisme, d'agriculture et de développement rural aux niveaux mondial, national et local. Parallèlement, le Forum a également examiné les meilleurs moyens de concevoir des stratégies et pratiques de tourisme de gastronomie qui garantissent l'utilisation durable des ressources, la promotion des produits et des savoir-faire locaux ainsi qu’une consommation responsable.

Toujours à Bruges, l'OMT a présenté les entrepreneurs talentueux qui relèvent les défis posés par les objectifs de développement durable en innovant tout au long de la chaîne de valeur du tourisme de gastronomie. Les start-ups sélectionnées spécialisées dans l'action en faveur du climat, la réduction des déchets, la création de communautés durables et la protection des écosystèmes ont présenté leurs idées aux participants du Forum. Parmi ces start-ups figurent Faroo (Italie), Rutopia (Mexique), Apadrina un Olivo (Espagne), Katla Aero (Suède) et KITRO (Suisse).

La prochaine édition du Forum se tiendra à Nara (Japon) en 2022.

Liens connexes

Category tags