Les données les plus récentes sur le tourisme

Global Tourism Statistics

Baromètre OMT du tourisme mondial

Le Baromètre OMT du tourisme mondial suit à intervalles périodiques les tendances du tourisme à court terme afin de fournir aux acteurs mondiaux du secteur des analyses à jour du tourisme international.

Le rapport, qui paraît quatre fois par an, offre une analyse des données les plus récentes sur le tourisme en ce qui concerne les destinations (tourisme récepteur) et les marchés d’origine (tourisme émetteur). Le Baromètre inclut aussi un indice de confiance établi en se fondant sur l’enquête auprès du groupe d’experts du tourisme de l’OMT, pour évaluer la performance récente et les perspectives à court terme du tourisme international.

Les États membres, les Membres associés et les Membres affiliés de l’OMT reçoivent le Baromètre OMT du tourisme mondial au titre des prestations fournies aux Membres.

Les arrivées de touristes internationaux (visiteurs qui passent la nuit) ont chuté de 87 % en janvier 2021, dans le cadre des nouvelles flambées du virus et d’un durcissement des restrictions sur les voyages.

Le tourisme international s’affaiblit davantage en janvier 2021 avec une chute de 87 %

  • Suite à la chute sans précèdent de 73 % expérimenté par le tourisme international en 2020 sous les effets de la pandémie du COVID-19, la demande de voyages internationaux reste très faible au début 2021.
  • Les arrivées de touristes internationaux (visiteurs qui passent la nuit) ont chuté de 87 % en janvier 2021, dans le cadre des nouvelles flambées du virus et d’un durcissement des restrictions sur les voyages.  Ce résultat se produit lors de la chute de 85 % enregistrée dans le dernier trimestre de 2020.
  • L’Asie-Pacifique (-96 %), région qui maintient le plus haut niveau de restrictions sur les voyages, est celle qui a subi la plus forte baisse des arrivées internationales au mois de janvier. L’Europe et l’Afrique ont enregistré toutes les deux une baisse de 85 % des arrivées et le Moyen-Orient une chute de 84 %. Les Amériques ont connu une baisse de 77 % des arrivées internationales au mois de janvier après avoir obtenu des résultats un peu meilleurs au dernier trimestre de l’année.
  • Face à l’aggravation de la pandémie avec une augmentation des cas et l’émergence de nouvelles variantes, divers pays ont réintroduit des restrictions de voyage plus strictes, y compris les dépistages obligatoires, les quarantaines et dans certains cas la fermeture complète des frontières et les confinements locaux, qui ont été autant d’obstacles à la reprise des voyages internationaux. En outre, les vaccinations ont progressé à une échelle et à un rythme moins importants que prévu, retardant encore plus le redémarrage du tourisme.
  • Avec 32 % de toutes les destinations mondiales complètement fermées aux touristes internationaux et un autre 34 % avec fermeture partielle, l’OMT s’attend à ce que les arrivées de touristes internationaux affichent une baisse d’environ 85 % au premier trimestre 2021 par rapport à la même période en 2019. Cela représenterait quelque 260 millions d’arrivées internationales en moins par rapport aux niveaux d’avant la pandémie. 
  • Pour la suite, l’OMT a élaboré deux scénarios pour 2021. Le premier scénario fait entrevoir un rebond en juillet, qui se traduirait par une augmentation de 66 % des arrivées internationales en 2021 par rapport aux plus bas historiques de 2020. Dans ce cas, les arrivées resteraient néanmoins inférieures de 55 % aux niveaux de 2019. Dans le second scénario, le possible sursaut surviendrait en septembre et ferait augmenter les arrivées de 22 % par rapport à l’an dernier, celles-ci demeurant néanmoins inférieures de 67 % aux niveaux de 2019.  
  • Ces scénarios se fondent sur un certain nombre d’éléments, tout particulièrement l’amélioration de la situation épidémiologique, un programme de vaccination continu,  une amélioration de la confiance du voyageur, ainsi qu’une levée importante des restrictions sur les voyages, en particulier en Europe et aux Amériques.

Tourism Data