Évaluation de l’impact de la flambée de COVID-19 sur le tourisme  international

Évaluation de l'impact de la flambée de COVID-19 sur le tourisme international

Mise à jour 24 mars 2020

Messages principaux

  • Nous sommes confrontés à une crise sanitaire mondiale sans précédent et la priorité absolue est d’endiguer la pandémie. Le secteur du tourisme appuie résolument toutes les mesures prises pour enrayer la flambée. L’OMT travaille en étroite relation avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ses États membres et le secteur pour assurer une action coordonnée et efficace. 
  • La flambée de COVID-19 a plongé le monde dans la paralysie, produisant un impact jamais vu et d’une ampleur inégalée sur nos vies, nos économies, nos sociétés et nos moyens d’existence. Il existe un risque de plus en plus grand de récession mondiale et de pertes massives d’emplois.
  • Toute évaluation de l’impact, sur le secteur du tourisme, de cette crise sans équivalent est vite prise de vitesse par la réalité très changeante.
  • Compte tenu de l’ampleur inégalée de la crise et de son évolution rapide, il est extrêmement difficile d’estimer l’impact de la COVID-19 sur le tourisme international. 
  • D’après les faits les plus récents (mesures de quarantaine, interdictions de voyage et fermeture des frontières dans la majeure partie de l’Europe, laquelle représente 50 % du tourisme international, et dans de nombreux pays des Amériques, d’Afrique et du Moyen-Orient), les tendances en Asie et dans le Pacifique et les modèles des crises précédentes (SRAS de 2003 et crise économique mondiale de 2009), l’OMT estime que les arrivées de touristes internationaux pourraient baisser de 20 % à 30 % en 2020. 
  • Cela se traduirait par une perte de 300 à 450 milliards d’USD de recettes du tourisme international (exportations), soit près d’un tiers des 1 500 milliards d’USD générés à l’échelle mondiale, dans le pire des scénarios.
  • Ces estimations doivent être interprétées avec précaution étant donné l’ampleur et la nature changeante, sans précédent, de cette crise. Le SRAS et la crise économique mondiale de 2009 sont les références existantes, mais celle-ci est sans équivalent. L’OMT va continuer de suivre l’impact de la COVID-19 sur le tourisme international.

Prévisions pour 2020 – arrivées de touristes internationaux dans le monde (en millions)

2020 forecast - international tourist arrivals, world (millions)

Prévisions pour 2020 – arrivées de touristes internationaux dans le monde (% de variation)

2020 forecast - international tourist arrivals, world (% change)

Prévisions pour 2020 – recettes du tourisme international dans le monde (en milliards d’USD)

2020 forecast - international tourism receipts, world (US$ billion)

Prévisions pour 2020 – recettes du tourisme international dans le monde (variation réelle, %)

2020 forecast - international tourism receipts, world (real change, %)

 

Estimation de l’impact mondial

  • - 290 à 440 millions Arrivées de touristes internationaux
  • 5 à 7 ans Pertes en nombre de touristes
  • - 300 à 450 milliards d’USD Exportations du tourisme (recettes)
  • 1/3 de 1 500 milliards d’USD Pertes d’exportations du tourisme

SOUTENIR LE REDRESSEMENT

  • On ne sait pas : quand finira la crise. 
  • On sait : que des millions d’emplois sont menacés, qu’il faut protéger les segments les plus vulnérables comme les PME, les travailleurs indépendants, les femmes et les jeunes, qu’il faut créer des mécanismes de survie pour les entreprises.
  • On sait : que l’on a besoin d’un fort soutien pour aborder l’impact social et économique sans équivalent de la COVID-19. Dans un avenir immédiat, on a besoin de toute urgence de mesures budgétaires et monétaires pour protéger les emplois, soutenir les travailleurs à leur compte et maintenir à flot la trésorerie et l’activité des entreprises, et pour accélérer le redressement futur.
  • Le tourisme est un important pourvoyeur d’emplois, surtout pour les groupes plus vulnérables, notamment les femmes et les jeunes. C’est aussi un secteur ayant fait la preuve de sa capacité de rebond et de son effet multiplicateur pour le relèvement d’autres secteurs. 
  • Des plans solides et concertés d’atténuation et de redressement à l’appui du secteur peuvent produire d’immenses retombées pour l’économie générale et pour l’emploi.