Premier congrès mondial sur le tourisme sportif : le rôle du sport dans la reprise du tourisme et sa contribution au Programme 2030

Premier congrès mondial sur le tourisme sportif : le rôle du sport dans la reprise du tourisme et sa contribution au Programme 2030

Des experts et des chercheurs de renom spécialisés dans le tourisme sportif ont analysé, l’espace de deux journées, les tendances actuelles et futures du secteur, en soulignant le rôle fondamental du sport pour développer un tourisme plus durable et plus inclusif.

La première édition du Congrès mondial sur le tourisme sportif [25-26 novembre, Lloret de Mar (Espagne)] a été axée sur la capacité exceptionnelle que possède le secteur de favoriser un développement durable et inclusif, la diversification et les partenariats public-privé. Le Congrès était organisé par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) et l’Agence catalane de tourisme (ACT), Membre affilié de l’OMT.

Il est encourageant de voir reprendre progressivement les grandes manifestations sportives, qui sont un moteur important du redémarrage du tourisme

À la cérémonie d’ouverture, le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, a déclaré que la tenue de ce congrès à forte composante présentielle fait clairement passer le message que le secteur du tourisme est prêt à recevoir de nouveau les touristes et que la reprise du tourisme sportif tient un rôle important.
Zurab Pololikashvili a ajouté : « Il est encourageant de voir reprendre progressivement les grandes manifestations sportives, qui sont un moteur important du redémarrage du tourisme. »

Pour sa part, le Conseiller aux entreprises et au travail de la région de Catalogne, Roger Torrent, a expliqué que « ce congrès peut faire émerger des idées pour progresser sur la voie d’un tourisme plus responsable et plus durable en misant sur la diversification, la différenciation et la désaisonnalisation ». Il a déclaré, en outre, que le tourisme et en particulier le tourisme sportif peut offrir des possibilités intéressantes à saisir sur les plans économique, social et de l’emploi.

Ont assisté au Congrès environ 350 participants en présentiel et plus de 150 en ligne. Les défis les plus immédiats ont été abordés le premier jour, tels que l’impact de la COVID-19 et les tendances actuelles de la demande et du marché du tourisme, les tendances dans le sport, l’innovation lors des grands rendez-vous sportifs, la diversité et l’inclusion, ou encore les stratégies public-privé en matière de gouvernance.

La deuxième journée a permis de se tourner vers l’avenir, en se concentrant sur la transformation numérique du secteur et le phénomène des sports électroniques (e-sport), le marketing numérique, le cadre environnemental et les nouvelles études réalisées dans le secteur.

L’une des innovations majeures du Congrès a été l’installation de deux cabines de projection d’hologrammes, pour faire participer les intervenants ne pouvant pas être physiquement présents.
Le travail autour du tourisme et du sport fait partie des priorités de l’OMT, surtout dans l’optique du nécessaire redressement du secteur en général.

Il y a eu, au Congrès, plus de 50 intervenants, plus de la moitié en présentiel, en provenance d’Afrique du Sud, du Canada, de Croatie, d’Espagne, des États-Unis d’Amérique, de France, de Galles et d’Italie, entre autres.
Figuraient parmi eux des personnalités possédant une expérience reconnue dans le domaine du sport et du tourisme et représentant des entités qui sont aussi des Membres affiliés de l’OMT, comme Lavonne Wittmann, Présidente de Skal International ; Sonto Mayise, Directrice générale de Tourism Kwazulu-Natal ; Luis Valente, Responsable partenariats et information du musée du FC Porto ; Paraskevi Patoulidou, Présidente de l’organisation du tourisme de Thessalonique ; Kattia Juarez-Dubón, Directrice de la commission internationale du développement durable à la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) ou encore Lisa Delpy Neirotti, Professeur de l’université George Washington.

Liens utiles

Category tags