FITUR : L’OMT voit pour le tourisme un rôle majeur dans le nouveau pacte vert de l’UE

FITUR : L’OMT voit pour le tourisme un rôle majeur dans le nouveau pacte vert de l’UE

Le salon FITUR a été l’occasion de souligner le rôle du tourisme dans le nouveau Pacte vert pour l’Europe. Dans la foulée du récent lancement du Pacte vert, l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a invité les ministres du tourisme de toute l’Europe et des représentants du Parlement européen et de la Commission européenne du tourisme (CET) à une conversation de haut niveau à Madrid sur le rôle vital du secteur du tourisme pour atteindre les objectifs ambitieux fixés en matière de durabilité.

Le Pacte vert fera partie intégrante de la stratégie de la Commission de mise en oeuvre du Programme 2030 des Nations Unies et des objectifs de développement durable qui y sont énoncés. Il a pour ambition de faire de l’Europe le premier continent climatiquement neutre d’ici 2050. Étant donné le rôle du tourisme à l’appui de cet objectif, l’OMT a offert, au salon FITUR, une plateforme pour les acteurs de l’UE et hors UE, issus du secteur public comme du secteur privé. La constitution de cette plateforme intervient alors que la Commission européenne entame un nouveau mandat de cinq ans, dans l’optique de faire une place centrale au tourisme dans le Pacte vert.

The tourism sector has an obligation to use its unique power to lead the response to the climate emergency and ensure responsible growth.

Le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, a déclaré : « Le secteur du tourisme a l’obligation d’utiliser sa force exceptionnelle pour être en première ligne de la riposte aux changements climatiques et assurer une croissance responsable. L’OMT s’engage à accélérer la progression vers un tourisme à faibles émissions de carbone et je constate avec satisfaction à cet égard que nous sommes, avec la Commission européenne, sur la même longueur d’onde. »

La Secrétaire d’État au tourisme de l’Espagne, pays hôte de l’OMT, Isabel Oliver, a ajouté : « Une place plus prépondérante dans la structure politique de l’Union européenne permettrait de faire valoir l’importance du tourisme et de s’en servir comme d’un levier pour relever les défis identifiés dans la politique européenne, notamment le Pacte vert. »

La rencontre à FITUR a été aussi l’occasion pour la Croatie, qui occupe actuellement la présidence du Conseil de l’Union européenne, de présenter ses priorités pour le tourisme. Le Secrétaire d’État croate au tourisme, Frano Matusic, a souligné auprès de ses homologues et de dirigeants publics et privés du secteur l’engagement de son pays en faveur de la durabilité et d’une croissance sobre en carbone.

M. Matusic a expliqué : « Le tourisme est un facteur économique important dans le PIB mondial, mais qui retentit aussi dans le même temps sur la préservation du patrimoine culturel, l’environnement, le marché du travail, les infrastructures, etc. Sachant que ce sont des défis communs à tous les États membres, il est important de traiter ces questions de manière systématique, à la fois au niveau européen et au niveau mondial. La mise en oeuvre et la promotion des politiques en faveur du développement durable formeront l’axe central de la présidence croate du Conseil de l’UE dans le domaine du tourisme. La Croatie poursuivra donc ses activités de coopération précisément pour assurer le succès du tourisme dans une perspective d’avenir. »

D’après les dernières données de l’OMT, les 28 États membres de l’UE ont reçu 577 millions de touristes internationaux en 2019, en hausse de 3 % par rapport à l’année précédente. En 2018, les recettes du tourisme international se sont établies à 407 milliards d’euros pour l’ensemble des 28 États, soit 33 % du total mondial. Les données de l’OMT montrent en outre que l’Europe reste la première région du monde en arrivées de touristes, avec 51 % du total des arrivées en 2019.

Links

Category tags

Related Content