Quatrième Conférence mondiale de l’OMT et de l’UNESCO sur le tourisme et la culture : investir dans les générations futures

Préserver les identités culturelles pour l’avenir du tourisme

Kyoto (Japon), le 13 décembre 2019 – L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) et l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) ont tenu la quatrième Conférence mondiale sur la culture et le tourisme. Celle-ci a mis en lumière la valeur ajoutée apportée par la culture aux destinations et s’est penchée sur la durabilité du tourisme culturel pour demain.

Ces deux derniers jours, les participants réunis dans la capitale culturelle du Japon ont examiné comment maintenir, en pensant aux générations futures, la reconnaissance de la place centrale du patrimoine et des expressions culturelles contemporaines dans le tourisme. Le dialogue interculturel, les populations locales et les systèmes de mesure innovants forment les grandes lignes de force des conclusions de la Conférence, telles qu’exposées dans la Déclaration de Kyoto. 

Le Directeur exécutif de l’OMT, M. Manuel Butler, a déclaré : « Le tourisme culturel géré de manière responsable est un facteur d’enrichissement dans la vie des voyageurs comme des résidents et contribue à la promotion de la diversité et du dialogue interculturel. La Déclaration de Kyoto nous aidera à faire que nos enfants aussi aient la chance de pouvoir apprécier les merveilles que représentent, dans toute leur richesse et leur diversité, le patrimoine et la créativité que l’on trouve dans le monde. »

Pour sa part, le Directeur général adjoint de l’UNESCO, M. Xing Qu, a ajouté : « La communauté internationale doit profiter des avantages de la mise en relation de la culture et du tourisme, qui sont des forces mondiales au pouvoir rassembleur. L’UNESCO est heureuse d’être associée à l’OMT dans cette démarche et nous entendons approfondir et étendre notre collaboration. »

Les pratiques responsables figuraient en première ligne des solutions présentées par les experts faisant autorité en la matière, comme par exemple faire participer la population locale au développement du tourisme culturel à tous les niveaux et utiliser les nouvelles technologies pour assurer une gestion durable des flux de visiteurs et une répartition équitable des retombées du tourisme.

Le Maire de Kyoto, M. Daisaku, a présenté aux représentants des plus de 50 pays du monde venus à la Conférence le « modèle de Kyoto » comme une méthode efficace pour trouver le juste équilibre entre la commercialisation du patrimoine culturel et sa préservation pour les générations futures.

L’OMT a également rendues publiques pendant la Conférence les Recommandations de l’OMT pour un développement durable du tourisme autochtone, recueil préparé en étroite consultation avec des entrepreneurs, défenseurs et représentants autochtones. >

Ces recommandations fournissent des orientations pour développer une activité durable et responsable, à l’usage des populations autochtones désireuses de s’ouvrir au tourisme ou d’améliorer les expériences touristiques existantes qu’elles proposent. >

Note aux rédactions

La Conférence mondiale 2019 de l’OMT et de l’UNESCO sur la culture et le tourisme est la quatrième édition de cette conférence, dans le prolongement des éditions précédentes tenues à Istanbul (Turquie) en 2018, à Mascate (Oman) en 2017 et à Siem Reap (Cambodge) en 2015. Cette quatrième édition était accueillie par l’Agence japonaise du tourisme, l’Agence japonaise aux affaires culturelles, la Préfecture de Kyoto et la municipalité de Kyoto.

Related Links