Un sommet ouvrant la voie à la transformation vers un tourisme plus durable

Un sommet ouvrant la voie à la transformation vers un tourisme plus durable

Le palais des congrès de Palma a accueilli le Sommet des destinations durables organisé par l’OMT en partenariat avec Fundació Mallorca Turisme. La conférence a permis de partager les meilleures pratiques en matière de durabilité environnementale, sociale et économique mises en œuvre partout dans le monde par des organisations et des entreprises en pointe dans ce domaine.

Catalina Cladera, Présidente de Consell de Majorca, Isabel Oliver, du Cabinet du Secrétaire général de l’OMT, et José Hila, Maire de Palma, ont ouvert la rencontre qui a été suivie par plus de 300 participants sur place et en ligne. La clôture du Sommet a été confiée à la Vice-Présidente du Gouvernement espagnol et Ministre des affaires économiques et de la transformation numérique, Nadia Calviño, et à la Présidente de la région des îles Baléares, Francina Armengol.

Mme Cladera s’est déclarée fière que Majorque soit ainsi érigée en « capitale mondiale du tourisme durable le temps de ce sommet international », assurant aux délégués avoir « la volonté que cela perdure après le sommet ». Dans son allocution, elle a souligné le potentiel de l’île pour servir de référence en matière de durabilité dans le secteur du tourisme, ajoutant que « Majorque est une destination en vue à l’échelle mondiale, de tourisme de qualité, toute l’année, avec une législation pionnière en ce qui concerne la gestion des déchets et le tourisme ».

Isabel Oliver, représentant l’OMT, a insisté sur l’importance de « promouvoir un tourisme durable respectueux des droits de l’homme » et souligné que Majorque faisait figure de « repère » en matière de durabilité, par « sa capacité d’innover, le professionnalisme de ses entrepreneurs et sa gouvernance ». Le Maire de Palma a annoncé l’approbation récente du Plan de mobilité urbaine durable pour la ville et mis en avant « la nécessité de miser sur la durabilité en vue d’améliorer aussi bien l’expérience touristique que la qualité de vie des résidents, dans le cadre d’un effort commun de l’administration, du secteur privé et de la population ».

Mme Calviño a déclaré qu’il était important de réaliser des investissements publics maintenant et qu’il fallait collaborer avec les acteurs privés pour moderniser un secteur aussi capital pour l’Espagne qu’est le secteur du tourisme et que le pays conserve sa position de leader. Elle a souligné par ailleurs que l’Espagne va retrouver cet été 80 % de son niveau de touristes internationaux  de 2019, sous l’impulsion des îles Baléares qui, pour Pâques cette année, ont déjà dépassé sur certains segments les chiffres de 2019.

La Présidente de la région, Mme Armengol, en conclusion de la cérémonie de clôture, a insisté sur l’importance de la nouvelle loi sur le tourisme débattue au parlement et qui met l’accent sur la durabilité sous l’angle triple de la compétitivité des entreprises, de la durabilité environnementale et de la protection des travailleurs.

Discussion d’experts internationaux

Le premier jour, la conférence a commencé par un exposé du Conseiller à la transition, au tourisme et aux sports, Andreu Serra, « Majorque, à la pointe de la transition vers un tourisme régénérateur ». Il a été suivi d’une première table ronde sur les expériences institutionnelles de gestion de l’eau avec, parmi les intervenants, Miquel Mir, Conseiller des îles Baléares à l’environnement et au territoire, Jaume Mata, Responsable tourisme durable de Visit Valencia, et Asad Riza, Vice-Ministre du tourisme des îles Maldives. Y ont également participé Aniol Esteban, Directeur de Marilles Foundation, et Stefan Gössling, Professeur de la Linnaeus University School of Business and Economics. La discussion était modérée par le Vice-Doyen de la Faculté de tourisme de l’Université des îles Baléares, Tolo Deyà.

Les représentants d’entités privées ont aussi débattu de la gestion des déchets solides, notamment Sandra Benbeniste, Directrice chargée de la durabilité chez EMEA-Iberostar Hotels, Miguel González San Roman, Directeur expansion de Minsait/Indra, et Antonio Pérez, Maire de Benidorm.

Des exemples d’expériences de la société civile aux États-Unis d’Amérique ont été présentés, avec Nina Bellucci Butler, PDG de Stina, et Andy Schroeder, Cofondateur d’un projet de récupération du plastique des océans. La table ronde était modérée par Toni Munar, de Turismoconsulting.

L’après-midi, le débat, modéré par José María de Juan, de Koan Consulting, a commencé par des présentations sur l’économie circulaire. Les intervenants comprenaient Enrique Martínez, Président de Segittur, Antoni Riera, Directeur d’Impulsa Foundation, Jaume Ordinas, auditeur d’Hotels Garden, et Elif Balcı Fisunoğlu, Directeur adjoint de l’Agence de promotion et de développement du tourisme de Turquie.

La journée s’est conclue par une séquence consacrée à l’analyse des données à l’appui de la prise de décision dans le cadre d’initiatives en faveur de la durabilité du tourisme. Ont participé au débat, modéré par Dolores Ordóñez, Directrice générale d’AnySolution, Dirk Glaesser, Directeur du département de l’OMT chargé du développement durable, Luis Javier Gadea, Directeur de la recherche, du développement et de l’innovation dans le tourisme à Segittur, José Javier Ramasco, Chercheur CSIC à l’IFISC (CSIC-UIB), Sergio Guerreiro, Directeur de la gestion du savoir et de l’innovation de Turismo de Portugal, et Carlos Cendra, partenaire chez Mabrian Technologies.

Le deuxième jour, le forum a bénéficié de la présence du Conseiller au modèle économique, au tourisme et au travail du Gouvernement des Baléares, Iago Negueruela, qui a fait un exposé sur « La circularité sociale et autres axes du modèle touristique des Baléares ». La présentation a été suivie d’une table ronde sur le développement humain avec la participation de Catalina Alemany, Chargée de la RSE chez Riu Hotels, Lola Herrero, Professeure et Directrice de l’Institut Jean-Baptiste Say, ESCP Europe, José Mañas, Fondateur de Wireless DNA, Estelle Antognelli, Directrice tourisme et congrès, Direction du tourisme et des congrès de Monaco, Manuel Butler, Directeur du bureau de Turespaña à Londres, et Juanma Martínez, Directeur chargé des projets et de la culture de la durabilité chez Green&Huma.

Enfin, le Conseiller de l’île à la transition, au tourisme et aux sports, Andreu Serra, la Présidente de FEHM, María Frontera, Mark Tanzer, Directeur exécutif d’ABTA, Miguel Sanz, Directeur général de Turespaña, et Norbert Fiebig, Président de DRV, ont présenté les conclusions de la conférence lors d’une séance modérée par Michael Collins, Directeur de TravelMedia.ie.

Hackathon

Le deuxième jour du Sommet, en parallèle des séances, un hackathon se tenait aussi au Palais des congrès. Il s’adressait à des professionnels, des chercheurs et des étudiants intéressés et attachés à la durabilité, qui ont formé des groupes pour étudier les problématiques associées à trois grands défis en rapport avec l’eau, la production alimentaire et la mobilité. Le groupe vainqueur de chacun des défis recevra 5 000 euros à diviser à parts égales entre les membres du groupe.

 

Liens utiles

Category tags