Le secteur du tourisme continue d’agir contre la pollution plastique

Le secteur du tourisme continue d’agir contre la pollution plastique

Une nouvelle série de recommandations publiées aujourd'hui décrivent comment le secteur du tourisme mondial peut poursuivre sa lutte contre la pollution plastique tout en faisant face efficacement aux défis de santé publique et d'hygiène de la pandémie COVID-19.

La pandémie en cours a durement frappé le secteur du tourisme, mettant en péril plus de 100 millions d'emplois. Aujourd'hui, alors que les pays commencent à se redresser et que le tourisme redémarre dans un nombre croissant de destinations, l'Initiative mondiale sur les plastiques dans le secteur du tourisme, dirigée par l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) en collaboration avec la Fondation Ellen MacArthur, a fourni un plan d'action aux parties prenantes des secteurs public et privé pour s'attaquer aux causes profondes de la pollution plastique en ces temps compliqués.

Ne pas gérer de manière responsable la transition vers la nouvelle réalité à laquelle nous sommes confrontés, y compris l'accent mis sur les mesures de santé et d'hygiène, peut avoir un impact environnemental important, c'est pourquoi cet engagement renouvelé est d'une importance vitale. Nous sommes fiers d'annoncer aujourd'hui les premiers signataires de l’Initiative mondiale sur le plastique et le tourisme

Les Recommandations pour le secteur du tourisme afin de continuer à prendre des mesures contre la pollution plastique pendant la reprise après le COVID-19 illustrent comment la réduction de l'empreinte plastique, l'augmentation de l'engagement des fournisseurs, la collaboration plus étroite avec les services de gestion des déchets et la garantie de la transparence sur les mesures prises, peuvent contribuer de manière significative à la reprise responsable du secteur du tourisme.

Entreprises et gouvernements unis

Le Secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili, a déclaré: «Alors que le secteur du tourisme redémarre, nous avons la responsabilité de reconstruire en mieux. Ne pas gérer de manière responsable la transition vers la nouvelle réalité à laquelle nous sommes confrontés, y compris l'accent mis sur les mesures de santé et d'hygiène, peut avoir un impact environnemental important, c'est pourquoi cet engagement renouvelé est d'une importance vitale. Nous sommes fiers d'annoncer aujourd'hui les premiers signataires de l’Initiative mondiale sur les plastiques dans le secteur du tourisme. »

Lorsqu'ils ne sont pas correctement éliminés, les produits tels que les gants, les masques et les bouteilles de désinfectant peuvent finir par polluer les milieux naturels autour des principales destinations touristiques.

La Directrice de la Division de l'économie du PNUE, Ligia Noronha, ajoute: «Nous devons adopter une approche scientifique et soutenir les gouvernements, les entreprises et les communautés locales pour nous assurer que nous prenons les mesures les plus efficaces pour protéger l'hygiène et la santé sans créer de pollution et nuire à notre environnement naturel. Ces recommandations portant sur l'hygiène et le plastique jetable peuvent accompagner les acteurs du secteur du tourisme dans leurs efforts pour une reprise responsable. »

Accor, Club Med et Iberostar Group s'engagent dans l'Initiative

La publication des recommandations a lieu au moment même où des entreprises de premier plan mondial telles que Accor, le Club Med et le Groupe Iberostar consolident leur engagement dans la lutte contre la pollution plastique et deviennent trois des premiers signataires officiels de l'Initiative mondiale sur les plastiques dans le secteur du tourisme, avec plus de 20 signataires de tous les continents, y compris des acteurs clés de l'industrie et des organisations de soutien qui joueront le rôle de multiplicateurs. Parallèlement à cela, le Fonds mondial pour la nature (WWF) est membre du Comité consultatif de l'Initiative mondiale sur les plastiques dans le secteur du tourisme et a fait état des recommandations.

À propos de l’Initiative mondiale sur les plastiques dans le secteur du tourisme

L’Initiative mondiale sur les plastiques dans le secteur du tourisme rassemble le secteur du tourisme autour d'une vision commune pour s'attaquer aux causes profondes de la pollution par les plastiques. Il permet aux entreprises et aux gouvernements de mener des actions concertées, donnant l'exemple dans la transition vers la circularité dans l'utilisation des plastiques. Développée dans le cadre du programme de tourisme durable du réseau Une Planète, un partenariat multipartite pour mettre en œuvre l'ODD 12 sur la consommation et la production durables, l’Initiative mondiale sur les plastiques dans le secteur du tourisme est dirigée par le Programme des Nations Unies pour l'environnement et l'Organisation mondiale du tourisme, en collaboration avec la Fondation Ellen MacArthur.

La liste complète des signataires et de leurs engagements est disponible ici.

Liens associés :

Category tags