Déclaration d'Ibiza: les réponses au COVID-19 ne doivent pas saper la solidarité et la confiance

Déclaration d'Ibiza: les réponses au COVID-19 ne doivent pas saper la solidarité et la confiance

Les gouvernements ont le devoir de faire passer en premier le bien-être de leurs concitoyens. Ils ont néanmoins aussi la responsabilité de protéger les moyens d’existence et l’activité d’entreprise.


Zurab Pololikashvili
Secrétaire général,
Organisation mondiale du tourisme

Cela va de pair avec la responsabilité de préserver l’esprit de solidarité internationale qui a caractérisé notre action face à cette crise commune, action qui a réuni les institutions internationales, la société civile en général et les personnes à titre individuel.

Encore et encore, la pandémie nous met à l’épreuve et montre que pour l’affronter, nous sommes plus forts ensemble que séparément.

Encore et encore, la pandémie nous met à l’épreuve et montre que pour l’affronter, nous sommes plus forts ensemble que séparément.

Les interventions unilatérales peuvent être une source de confusion et avoir des conséquences évitables. Plus important encore, elles peuvent entamer la confiance de la population – or, c’est une denrée précieuse, que nous avons mis tant de soin à cultiver au cours de ces mois difficiles.

En un mot, il ne sera pas simple de trouver le juste équilibre entre les préoccupations de santé publique et l’appui à un secteur dont dépendent des millions de personnes. Nous nous trouvons tous en terrain inconnu. Mais c’est faisable, comme on peut l’observer maintenant en bien des endroits.

En visite officielle aux îles Canaries, l’OMT a pu constater par elle-même ce qu’est une gestion responsable de la reprise du tourisme. La visite de cette semaine aux îles Baléares permet aussi de voir que l’application de stricts protocoles sanitaires et d’hygiène est le bon choix pour accompagner la réouverture des destinations touristiques.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, l’OMT invite les gouvernements à travailler ensemble et avec le secteur privé pour que le tourisme reparte. Maintenant que la saison estivale est ouverte dans de nombreux pays européens, où le tourisme soutient 27 millions d’emplois et de nombreuses entreprises, grandes et petites, nous réitérons notre invitation.

Les destinations, la filière tourisme et ses millions d’employés se sont préparés tous ces derniers mois pour recevoir les visiteurs. Les pouvoirs publics ont aussi fait des progrès considérables au niveau de la prévention, du dépistage et du traçage. Les défis auxquels nous avons été confrontés en début d’année perdurent, mais nous avons tiré des leçons importantes et sommes maintenant mieux préparés. C’est tout particulièrement vrai dans le tourisme, probablement l’un des environnements les plus sûrs à l’heure actuelle vu la place prépondérante qu’y tiennent les personnes et leur bien-être.

Il n’est pas trop tard pour retrouver, avant la fin de la haute saison, les bienfaits économiques et sociaux du tourisme qui représentent une longue tradition. Il faudra néanmoins, pour y arriver, accroître encore plus la coopération et que les dispositions individuelles et collectives prises soient réfléchies et proportionnées.

LIENS CONNEXES

Category tags