L’Assemblée générale de l’Organisation mondiale du tourisme se conclut par un engagement en faveur d’un tourisme plus durable, plus éthique et plus accessible

L’Assemblée générale de l’Organisation mondiale du tourisme se conclut par un engagement en faveur d’un tourisme plus durable, plus éthique et plus accessible

PR No.: PR 19058

Saint-Pétersbourg (Fédération de Russie), le 13 septembre – La vingt-troisième session de l’Assemblée générale de l’Organisation mondiale du tourisme se termine à Saint-Pétersbourg après plusieurs journées de discussions et de débats, qui ont vu 117 pays réaffirmer leur engagement à œuvrer pour un tourisme mondial plus durable, plus inclusif et plus éthique.

 

Plus de 1 300 participants du monde entier s’étaient donné rendez-vous à cette rencontre de haut niveau, la plus importante pour le secteur du tourisme mondial. Cette Assemblée générale était la première du mandat du Secrétaire général M. Zurab Pololikashvili. Elle s’est centrée sur l’action en faveur d’un secteur du tourisme mondial plus durable et plus accessible et pour en faire un moteur essentiel de la croissance et de l’emploi en misant sur l’entrepreneuriat, l’innovation et l’éducation.

Le rapport du Secrétaire général aux Membres, qu’ils ont accueilli favorablement le premier jour de l’Assemblée générale, a permis de passer en revue les progrès accomplis au cours de l’année écoulée. Au nombre des grandes réalisations soulignées à Saint-Pétersbourg, on relèvera notamment la stabilité financière retrouvée de l’OMT, laquelle lui permet de produire plus de valeur pour son réseau en pleine expansion d’États membres et de Membres affiliés. L’un des temps forts du rapport a été la présentation du Programme d’action de l’OMT pour l’Afrique à l’horizon 2030. Élaboré à la demande expresse des États membres africains à la dernière Assemblée générale, ce programme en 10 points a été livré à Saint-Pétersbourg. Il vise à favoriser l’essor du secteur du tourisme sur le continent et à s’en servir comme d’un catalyseur du développement économique et social. Les Membres ont pleinement approuvé ce programme d’action pour l’Afrique.

Éducation, compétences et emploi 

Cette année ayant été proclamée Année de l’OMT pour l’éducation, les compétences et l’emploi, les ministres et les dirigeants du secteur privé ont débattu du rôle du tourisme pour créer des emplois et de la formation à assurer pour répondre aux besoins des emplois touristiques de demain. Une avancée majeure a été l’annonce, par l’OMT, d’un nouveau partenariat avec l’université IE de Madrid portant sur l’Académie de tourisme en ligne. Avec le soutien de l’État du Qatar, l’Académie permettra aux travailleurs du secteur du tourisme, à tous les niveaux de qualifications, d’améliorer leur bagage de compétences, et en particulier de se préparer aux emplois de demain. Toujours en se tournant vers l’avenir, et étant attachée à promouvoir l’entrepreneuriat dans le secteur, l’OMT a annoncé le lancement, en partenariat avec Globalia, du deuxième concours de l’OMT de start-up de tourisme. Cette initiative d’envergure mondiale vise à repérer et à soutenir les idées les plus brillantes du monde du tourisme. L’an dernier, le concours a réuni plus de 3 000 candidatures.

La toute première Convention relative à l’éthique du tourisme est adoptée

Une autre percée majeure, alignant encore plus l’OMT sur le reste des organismes des Nations Unies, a été la décision unanime des États membres d’adopter la toute première Convention mondiale relative à l’éthique du tourisme. Le Président du Comité mondial d’éthique du tourisme, Pascal Lamy, lequel plaidait depuis longtemps pour une transformation du Code existant d’éthique du tourisme, a déclaré : « Je tiens à féliciter les pays pour cette décision historique d’étayer l’éthique du tourisme par un instrument juridiquement contraignant. La mondialisation doit être encadrée par des principes afin d’être une évolution positive, et pas négative, pour l’humanité. »

Promouvoir le tourisme pour tous

« Cette Assemblée générale a démontré que le secteur du tourisme est prêt, à l’échelle mondiale, à monter au créneau pour être en premier ligne du Programme de développement durable et de l’innovation » a déclaré le Secrétaire général, M. Pololikashvili. « Si l’on veut que l’immense potentiel du tourisme se matérialise en tant que secteur créateur d’emplois, moteur de la croissance économique et catalyseur de l’égalité, alors il doit être ouvert à tous et ouvert aux idées nouvelles. Comme on l’a vu, les pays à travers le monde, de même que les dirigeants du secteur privé, sont prêts à relever ce défi. »

L’Assemblée générale a également vu la remise de la première distinction de Destination touristique accessible (ATD), en partenariat avec l’ONG espagnole ONCE. Le Portugal a été désigné destination touristique la plus accessible et les villes de Barcelone et de Thrissur, en Inde, ont été mises à l’honneur compte tenu des mesures prises pour pouvoir recevoir les touristes de toutes aptitudes.

À la fin de la vingt-troisième session de l’Assemblée générale, le Royaume du Maroc a été choisi pour accueillir la vingt-quatrième session. Toujours cadrant avec ce qui se fait plus largement dans le système des Nations Unies, la modalité de vote électronique a été utilisée pour la première fois à l’Assemblée générale de l’OMT.

Category tags

Related Content