Tourisme Faire des Affaires

Investir en Republique-Unie de Tanzanie

Investir en Republique-Unie de Tanzanie

"Ayant fait le choix de miser davantage sur les investissements verts, la République-Unie de Tanzanie détient à cet égard un fort potentiel, aussi bien pour exploiter les opportunités dans ce domaine que pour formuler une proposition de valeur sur la base de cet avantage comparatif"

Zurab Pololikashvili
Le Secrétaire général de l’ONU Tourisme,

Introduction

Dans le cadre de la production continue des rapports de la série ‘Tourism Doing Business’, l’ONU tourisme est fière d’avoir élaboré, en coordination avec le Ministère tanzanien des ressources naturelles et du tourisme, le Centre tanzanien pour l’investissement et l’Autorité de promotion des investissements de Zanzibar, cet instrument de promotion des investissements en République-Unie de Tanzanie. C’est une publication à usage de référence pour les investisseurs, qui y trouveront des informations utiles et des indications concernant le climat actuel de l’investissement en République-Unie de Tanzanie et les possibilités d’investissement qui se présentent dans le secteur du tourisme de ce pays.

Avec sa population de près de 60 millions d’habitants, la République-Unie de Tanzanie possède un environnement politique relativement stable, des politiques macroéconomiques solides et une résilience certaine aux chocs extérieurs. Après avoir connu un essor important ces dernières années, le taux de croissance du PIB du pays a ralenti ces deux dernières années à cause des répercussions négatives de la COVID-19. Toutefois, le taux de croissance du PIB tanzanien s’est élevé à 4,90 % en 2021 avec la reprise économique mondiale et les experts tablent sur une remontée de la croissance économique à partir de 2022, avec une croissance du PIB estimée à 5 %. 

Résumé

La République-Unie de Tanzanie offre un environnement très prometteur pour l’investissement et son secteur du tourisme de nature détient un fort potentiel de croissance. En expansion de 6,5 % par an en moyenne, la République-Unie de Tanzanie a affiché au cours de la dernière décennie une croissance et une stabilité impressionnantes. Entre 2015 et 2021, le pays a enregistré une augmentation marginale de son PIB par habitant de 24,15 %, de 981 millions d’USD à 1 milliard 218 millions d’USD. La République-Unie de Tanzanie s’est donc positionnée comme une destination de prédilection pour les investissements étrangers directs (IED) en Afrique et parmi les 10 premiers destinataires d’IED sur le continent. L’afflux d’IED en République-Unie de Tanzanie a augmenté de 35 %, passant de 685 millions d’USD en 2020 à 922 millions en 2021, et les annonces de nouveaux projets de création ont triplé en valeur.  

Par ailleurs, l’abondance de ses ressources naturelles et culturelles fait que la République-Unie de Tanzanie jouit d’une grande notoriété internationale pour le tourisme de nature en Afrique et dans le monde. D’après l’indice de compétitivité des voyages et du tourisme établi par le Forum économique mondial, la République-Unie de Tanzanie se classe 1ère en Afrique et 12e dans le monde en ce qui concerne la qualité de ses ressources pour le tourisme de nature, et 32e en Afrique par ses ressources culturelles. La chaîne de valeur du tourisme constitue donc une composante essentielle de l’économie tanzanienne aujourd’hui, apportant une contribution estimée à 17 % du PIB et c’est le troisième plus important pourvoyeur d’emplois du pays, qui emploie directement plus de 850 000 travailleurs. Les services liés au tourisme sont particulièrement cruciaux à Zanzibar, où ils interviennent pour 55,5 % dans la production totale de services et pour plus de la moitié du PIB de Zanzibar, fournissant la plus grande part des emplois dans le secteur privé. Le tourisme est parmi les sources les plus importantes de recettes en devises de la République-Unie de Tanzanie depuis 2012. D’après les données de l’ONU Tourisme, le tourisme a représenté plus d’un quart des recettes en devises du pays en 2019, soit environ 2 milliards 605 millions d’USD. De plus,  le dernier rapport en date de fDi Intelligence, du Financial Times, et de l’ONU Tourisme classe la République-Unie de Tanzanie, avec neuf projets, parmi les 10 premiers pays d’Afrique et du Moyen-Orient ayant le plus grand nombre d’investissements en installations entièrement nouvelles dans le secteur du tourisme. 

Conclusions

  • Au cours de la dernière décennie, la République-Unie de Tanzanie a su attirer les investissements internationaux et accroître les flux entrants, ce qui la classe parmi les principales destinations pour les investissements dans le tourisme sur le continent africain. Il convient néanmoins que le pays poursuive ses efforts pour assurer des conditions plus favorables pour l’activité économique. Cela peut passer par un renforcement des institutions, une réglementation, des politiques et des cadres de transparence facilitant l’action pour attirer et promouvoir l’injection d’investissements dans le secteur du tourisme et sa chaîne de valeur. On va, de la sorte, améliorer le climat de l’investissement du pays et encourager la conclusion de partenariats stratégiques entre les pouvoirs publics et le secteur privé.
  • La République-Unie de Tanzanie est connue pour la richesse de sa biodiversité, ses activités d’intérêt liées aux espèces sauvages et ses ressources culturelles. Le pays renferme diverses réserves naturelles et parcs nationaux et représente une destination touristique exceptionnelle pour des milliers de touristes chaque année. Ayant fait le choix de se concentrer davantage sur les investissements verts, la République-Unie de Tanzanie détient donc un fort potentiel à cet égard, aussi bien pour exploiter les opportunités dans ce domaine que pour formuler une proposition de valeur sur la base de cet avantage comparatif. En outre, avec l’apparition de nouveaux comportements chez les consommateurs, demandeurs de tourisme durable et rural, la République-Unie de Tanzanie pourra ouvrir des créneaux d’investissement stratégique dans les domaines de la conservation, du financement de l’action climatique et des investissements verts en vue d’aller encore plus loin pour diversifier, attirer et mobiliser les investissements internationaux et privés. De même, l’amélioration des mécanismes nationaux de réglementation, les incitations en matière d’adaptation et d’atténuation des changements climatiques et les efforts de conservation vont aider à stimuler les investissements verts, au profit du développement environnemental, social et économique de la destination et de la sauvegarde de ses ressources naturelles et culturelles.
  • Enfin, la République-Unie de Tanzanie pourra étudier la possibilité de proposer de nouvelles incitations et de nouveaux mécanismes d’investissement pour permettre le renforcement et l’expansion de sa chaîne de valeur du tourisme et de l’offre de services touristiques. La pandémie de COVID-19 a fait énormément de mal au secteur du tourisme, et ce sont les petites et moyennes entreprises (PME) de la chaîne de valeur du tourisme qui ont été les plus durement frappées. D’après la Banque mondiale, la République-Unie de Tanzanie a accusé une chute de 72 % des recettes du tourisme entre 2019 et 2020. Si l’on veut que le secteur du tourisme soit plus résilient, plus innovant et plus durable, la numérisation et l’innovation parmi les PME sont particulièrement cruciales et les PME doivent mettre en œuvre des stratégies pour assurer le relèvement des compétences et la formation de leurs employés. La République-Unie de Tanzanie pourra aussi promouvoir les programmes et les opportunités d’innovation en mobilisant les start-up de voyage et de tourisme pour faciliter la diffusion des nouvelles technologies et accroître les flux entrants de nouveaux capitaux pour la diversification.