Le tourisme international en hausse de 4% au premier semestre de 2019

PR No.: PR 19051

Saint-Pétersbourg (Fédération de Russie), le 9 septembre 2019 – Les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 4 % entre janvier et juin 2019, par rapport à la même période de l’année précédente, d’après le dernier Baromètre OMT du tourisme mondial publié avant l’Assemblée générale de l’Organisation mondiale de tourisme. Le Moyen-Orient (+8 %) et l’Asie-Pacifique (+6 %) ont pris la tête de la croissance. Les arrivées internationales en Europe ont affiché une hausse de 4 %, tandis que l’Afrique (+3 %) et les Amériques (+2 %) ont connu une croissance plus modérée. 

Les destinations au monde ont reçu 671 millions d’arrivées de touristes internationaux entre janvier et juin 2019, presque 30 millions de plus par rapport à la même période de 2018, ce qui représente une continuation de la croissance enregistrée l’année dernière.

La croissance des arrivées est en train de retourner aux tendances historiques et elle est en ligne avec la prévision de croissance de 3 % à 4 % des arrivées de touristes internationaux pour toute l’année 2019, d’après le Baromètre de juin.

Jusqu’à présent, les moteurs de ces résultats ont été une économie solide, des voyages aériens plus abordables, une meilleure connectivité aérienne et une plus grande facilitation des visas. Néanmoins, des indicateurs économiques plus faibles, une incertitude prolongée autour du Brexit, des tensions commerciales et technologiques ainsi que des défis géopolitiques, ont commencé à avoir un impact sur la confiance des entreprises et des consommateurs, comme reflété par un Indice de confiance de l’OMT plus prudent.

Résultats régionaux

L’Europe a affiché une croissance de 4 % au cours des six premiers mois de 2019, avec un premier trimestre positif suivi par un deuxième trimestre au-dessus de la moyenne (avril : +8 % et juin : +6 %), ce qui marque une période de Pâques et un début de la saison d’été intense dans la région la plus visitée au monde. La demande intrarégionale a fourni une grande partie de cette croissance, mais la performance parmi les principaux marchés émetteurs européens a été inégale, face à des économies plus faibles. La demande en provenance de marches émetteurs comme les États-Unis, la Chine, le Japon et les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont aussi contribué à ces résultats positifs.  

L’Asie-Pacifique (+6 %) a enregistré une croissance au-dessus de la moyenne pendant la période janvier-juin 2019, tirée largement par le marché émetteur chinois. L’Asie du Sud et l’Asie du Nord-Est ont connu la plus forte croissance avec une hausse de 7 %, suivies par l’Asie du Sud-Est (+5 %). Les arrivées en Océanie ont augmenté de 1%.

Aux Amériques (+2%), les résultats se sont améliorés dans le deuxième trimestre après un début d’année plus faible. Les Caraïbes (+11 %) ont bénéficié d’une demande vigoureuse des États-Unis et ont continué leur forte reprise de l’impact des ouragans Irma et Maria vers la fin 2017, un défi que la région est en train de subir malheureusement encore une fois. L’Amérique du Nord a enregistré une croissance de 2 %, tandis que l’Amérique centrale (+1 %) a affiché des résultats mitigés. En Amérique du Sud, les arrivées ont baissé de 5 % en partie à cause d’une baisse du marché émetteur argentin qui a touché les destinations voisines.

En Afrique, les données disponibles indiquent une hausse de 3% des arrivées internationales. L’Afrique du Nord (+9 %) continue à montrer des résultats assez forts, suivi de deux ans de résultats à deux chiffres, tandis que la croissance de l’Afrique subsaharienne a été atone (+0 %).

Le Moyen-Orient (+8 %) a connu deux trimestres forts, ce qui reflète une saison d’hiver positive, ainsi qu’une hausse de la demande pendant le Ramadan au mois de mai et Eid-Al-Fitr en juin.

 Marchés émetteurs – résultats mitigés en plein milieu des tensions commerciales et et de l’incertitude économique.

La performance a été inégale parmi les marchés émetteurs les plus importants.

Le marché émetteur chinois (+14 % des voyages à l’étranger) a continué à générer des arrivées dans beaucoup de destinations pendant la première moitié de l’année, malgré des dépenses en voyages internationaux plus bas de 4 % en termes réels au premier trimestre. Les tensions commerciales avec les États-Unis ainsi que la légère dépréciation du yuan, peuvent influencer le choix de la destination parmi les voyageurs chinois dans le court terme.   

Le marché émetteur des États-Unis, le deuxième marché à plus forte dépense au monde, est resté solide (+7 %), soutenu par un dollar fort. En Europe, les dépenses en tourisme international de la France (+8 %) et l’Italie (+7 %) ont été importantes, tandis que le Royaume-Unis (+3 %) et l’Allemagne (+2 %) ont affiché des résultats plus modérés.

Parmi les marchés asiatiques, le Japon (+11 %) a enregistré de fortes dépenses tandis que la République de Corée a dépensé 8 % de moins pendant la première moitié de 2019, en partie à cause de la dépréciation de won coréen. L’Australie a dépensé 6 % de plus en tourisme international.

La Fédération de Russie a vu une augmentation de 4 % des dépenses au premier trimestre, à la suite de deux années de forte récupération. Les dépenses du Brésil et du Mexique ont baissé de 5 % et de 13 % respectivement, reflétant en partie la situation générale des deux plus grandes économies latino-américaines.

UNWTO Confidence IndexInternational Tourism Arrivals

Remarque.
Pour plus d'informations, veuillez cliquer ici.

UNWTO Communications Department

Tel.: (+34) 91 567 8100 / Fax: +34 91 567 8218 / comm@unwto.org

Follow us on FacebookTwitterInstagramYouTubeLinkedIn and Flickr

Category tags