AFRICANEWS

AFRICA NEWS | Numéro 19. avril 2021

La COVID-19 a produit des bouleversements d’une ampleur inégalée au niveau du tourisme et des voyages. Elle compromet gravement les moyens d’existence de millions de personnes, en particulier des groupes les plus vulnérables gagnant leur vie dans le secteur informel, ce qui a des conséquences pour les populations locales. Nos États membres enregistrent des perturbations de l’activité d’entreprise, des fermetures et des pertes économiques, entre autres. D’après les estimations de l’OMT, il y a eu un milliard de touristes internationaux en moins en 2020 à cause de l’effondrement sans précédent de la demande. L’Afrique a subi pour sa part une baisse de 75 %.

Afin d’engager une riposte mondiale à la pandémie, sous l’impulsion du Secrétaire général de l’OMT, M. Zurab Pololikashvili, le Comité de crise pour le tourisme mondial a été formé, rassemblant les gouvernements, les dirigeants publics et privés du secteur et les organisations internationales. Il a tenu le 18 janvier, dans le cadre de la cent treizième session du Conseil exécutif de l’OMT, sa huitième réunion. Celle-ci a débouché sur des recommandations claires en faveur de la mise en place, face à la COVID-19, de protocoles de voyage numériques harmonisés et coordonnés, recouvrant notamment le dépistage, le traçage et les certificats de vaccination, dans le but de rétablir la confiance des voyageurs et de promouvoir des voyages sûrs, et appuyant l’élaboration d’un code international de protection des touristes.

Alors que nous relançons le tourisme, les défis posés par la pandémie rendent d’autant plus opportun de promouvoir le tourisme interne et les voyages intrarégionaux, en adoptant des pratiques touristiques durables et la numérisation, lesquelles n’ont jamais été aussi vitales dans l’optique du redressement du secteur du tourisme. Il existe néanmoins un besoin urgent de promouvoir les compétences numériques, la technologie s’étant imposée comme un vecteur clé de compétitivité.

Compte tenu de ce qui précède, l’OMT, par le biais de son Académie en ligne, a fait de la mise en valeur du capital humain une priorité essentielle de son action, pour combler les lacunes au niveau de la reconversion et du relèvement des compétences en vue de répondre aux besoins émergents des marchés de l’emploi de demain et en invitant les étudiants en tourisme à se mobiliser en apportant leur talent et leurs idées dans le cadre de la Ligue mondiale des étudiants en tourisme. Afin d’aider nos États membres de la région à reconstruire le secteur du tourisme, nous organisons des réunions virtuelles avec eux pour leur présenter les recommandations des services de l’OMT face à la pandémie, concevoir des solutions sur mesure avec le dispositif d’assistance technique pour la relance du tourisme dans le sillage de la COVID-19 et identifier des programmes de renforcement des capacités à l’intention des fonctionnaires du tourisme.

L’Afrique reste l’une des grandes régions prioritaires du Secrétaire général de l’OMT. Le continent accueillera cette année deux rendez-vous importants de l’OMT : les célébrations officielles de la Journée mondiale du tourisme en Côte d’Ivoire et la vingt-quatrième session de l’Assemblée générale de l’OMT au Maroc.

En outre, plus tôt cette année, dans le cadre de notre action de promotion de la marque Afrique, nous avons publié «A Tour of African Gastronomy» (Voyage à travers la gastronomie africaine). Nous avons cherché à faire valoir toute la richesse et la singularité de la cuisine africaine en mettant en avant le talent de nos Chefs africains et leurs recettes les plus pointues. Dans le droit fil de l’ODD 5 en faveur de l’égalité des sexes, avec notre partenaire VoyagesAfriq, des entretiens et des vidéos de chefs africaines au format podcast sont diffusés pendant tout le mois de mars pour la Journée internationale des femmes, dans le but de rehausser la visibilité de la gastronomie africaine partout dans le monde et dans la région en particulier.

Enfin, nous sommes en train d’élaborer un Livre blanc sur la sécurité dans le tourisme en collaboration avec l’AUDA-NEPAD et l’UEMOA, que nous prévoyons de présenter dans le cadre d’une conférence ministérielle sur la sécurité qui sera accueillie par le Gouvernement sénégalais en fin d’année.

Pour la suite et malgré les défis qui perdurent, je suis optimiste en ce qui concerne les perspectives de notre région à long terme. Les programmes de vaccination en cours et les protocoles de voyage mis en place et renforcés par les autorités locales témoignent de l’engagement de toutes les parties prenantes de positionner l’Afrique comme une destination sûre. L’OMT continuera tout au long de cette année d’apporter son concours aux États membres et aux partenaires privés de la région et de travailler avec eux pour reconstruire un secteur du tourisme résilient et préparer le retour des touristes.

The Director
Elcia Grandcourt

Category tags

Téléchargement

Related Content