Convocatoria para la Selección de un Voluntario para un proyecto ST-EP en Burundi

Termes de référence pour le projet de participation d’un volontaire de l’OMT au projet «Renforcement de la participation des jeunes et des femmes au secteur touristique»

Implanté  au Burundi  dans le cadre du Programme ST-EP de l’OMT


Préface

L’initiative ST-EP (Tourisme Durable-Elimination de la pauvreté) vise à favoriser le tourisme durable- du point de vue social, économique et environnemental- par des activités concentrées spécifiquement sur la réduction de la pauvreté, stimulant le développement et l’obtention de postes de travail pour ceux qui vivent avec moins d’un dollar par jour. Un des principaux objectifs de l’initiative ST-EP est de travailler avec les gouvernements, les ONG, les organisations bilatérales et multilatérales, les entreprises et les communautés locales, pour identifier et soutenir une vaste gamme de projets qui obtiennent clairement la réduction de la pauvreté à travers le développement touristique. Les projets ST-EP se centrent sur l’amélioration de la contribution du tourisme dans la réduction de la pauvreté, en fortifiant la capacité des administrateurs nationaux du tourisme et autres acteurs du secteur public et privé ainsi que de la société civile.

Le programme de volontaires de l’OMT, administré à travers la Fondation OMT.Thémis, constitue un service de haute valeur ajoutée dont le but est d’identifier des professionnels apportant des services d’une vaste variété de tâches spécialisées, afin de les impliquer dans les projets de tourisme et développement de l’OMT et/ou d’autres organismes internationaux. Il contribue ainsi au développement durable à travers le tourisme, adhérant l’intégration de volontaires dans des projets de développements pour qu’ils travaillent au service de l’équipe technique chargée de mener à bien ces initiatives.

L’intégration de volontaires de l’OMT dans le mise en œuvre de projets ST-EP vise, d’un côté à offrir des compétences spécifiques en matière de développement touristique en fortifiant les capacités des équipements de chaque projet, et de l’autre à enrichir de manière effective et positive l’entente du volontaire de la réalité locale et sociale, créant un lien entre ce dernier et les gens dans la communauté réceptrice. La mission du volontaire en résultera plus satisfaisante et productrice.

1.    Titre d’affectation du volontaire de l’OMT : spécialiste en développement touristique

2.    Type d’affectation : volontaire international de l’OMT

3.    Nom du projet: «Renforcement de la participation des jeunes et des femmes au secteur touristique»

4.    Durée : 10 mois

5.    Lieu d’affectation : Bujumbura-Burundi

6.    Date prévue du début d’affectation : le plutôt possible (1er Novembre 2013) (1)

7.    Le projet :

L’objectif du projet est de former les femmes et les jeunes aux professions requises par les entreprises touristiques de Bujumbura et en bordure du Lac Tanganyika, et également renforcer les PMEs touristiques en bordure du Lac Tanganyika. Le projet propose de collaborer avec une sélection d’hôtels à Bujumbura et en bordure du Lac dans le but d’identifier les membres de leur personnel les moins rémunérés (parmi les jeunes et les femmes) mais dont le potentiel permettra, après une formation, l’obtention de postes mieux rémunérés. L’Administration nationale du tourisme servira de lien avec les associations hôtelières pour contacter les hôtels qui souhaiteraient participer à ce projet, et pouvoir évaluer ainsi les besoins en formation. En collaboration avec les instituts locaux de formation, un programme de formation sera formulé au bénéfice des membres du personnel, jeunes et femmes, des hôtels participants qui devront prendre les mesures nécessaires pour qu’une fois les membres du personnel formés et ayant obtenu des postes mieux rémunérés, les postes vacants seront occupées par d’autres jeunes et femmes de basse condition, ceci pour favoriser un « impact-double » de cette formation.

Le projet travaillera également avec une sélection d’entrepreneurs, jeunes et femmes, en bordure du Lac afin de les soutenir grâce à des formations, des conseils en matière de commerce, et de petites subventions pour le renforcement des PMEs existantes (principalement, des restaurants et des auberges). L’Administration nationale du tourisme, soit par l’ouverture d’un bureau gouvernemental local, soit par le biais d’une ONG locale s’occupant des zones côtières, organisera des réunions avec les entrepreneurs touristiques situés en bordure du lac, jeunes et femmes, pour évaluer leurs besoins et l’aide à leur fournir, puis élaborer un programme pour les conseiller en matière de commercialisation, formation, et petites subventions aux PMEs dont le potentiel est suffisant pour améliorer et diversifier leurs produits. Les formations et les conseils seront fournis par des agents commerciaux locaux. Le projet soutiendra tout particulièrement les PMEs touristiques susceptibles de générer des emplois locaux supplémentaires pour les jeunes et les femmes.

Les premiers bénéficiaires seront les employés des entreprises touristiques ainsi que les jeunes et les femmes, sans emploi, susceptibles d’obtenir un poste dans le secteur touristique, mais également les propriétaires et (nouveaux) employés des PMEs touristiques dont les revenus peuvent être améliorés. Les mécanismes ST-EP suivants peuvent être appliqués dans la stratégie du projet afin d’en atteindre les objectifs :

  • Emploi des pauvres dans les entreprises touristiques : par des formations aux employés des entreprises touristiques afin d’acquérir une expertise et des aptitudes qui leur permettront d’accéder à des postes plus élevés, tandis que les postes vacants seront occupés par des jeunes et des femmes de basse condition ;
  •  Création d’entreprises touristiques par des pauvres : par le renforcement de PMEs touristiques identifiées dont le potentiel est suffisant pour améliorer et diversifier leurs produits, ce qui peut aider à générer des revenus et des emplois supplémentaires.

Les impacts prévus sont :

  • 30 employés touristiques, au moins, auront reçu une formation et auront obtenu une amélioration de revenus de 20% grâce à de meilleurs postes obtenus suite à leur formation ; 20 jeunes employés, au moins, auront obtenu les postes vacants.
  • 10 PMEs touristiques, au moins, auront reçu un soutien commercial, qui permettra  l’amélioration des revenus pour une moyenne d’au moins 3 personnes par PME.

Le projet sera mesuré via les indicateurs suivants :

  • Nombre d’employés touristiques formés ;
  • Enquête auprès des hôtels participants concernant la promotion faite, et l’amélioration des revenus des participants à la formation ainsi que le nombre de jeunes, sans emplois, qui ont obtenu les postes vacants ;
  • Enquête auprès des PMEs participantes concernant leurs revenus supplémentaires et les emplois générés après avoir reçu un soutien commercial.

8.    Agence locale :

Le projet sera coordonné par le Ministère du Commerce, de l’Industrie, des Postes et du Tourisme. Une ONG locale à identifier pourrait être sélectionnée pour accompagner le projet sur le terrain.

9.    Contexte :

L’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) est une institution spécialisée du système des Nations Unies et la principale organisation internationale dans son domaine de compétence. Elle fait office de tribune mondiale pour les questions de politique touristique et elle est une source de savoir-faire.

L’OMT s’est engagée pour que soient atteints les objectifs du millénaire pour le développement des nations unies, conçus pour faire reculer la pauvreté et favoriser le développement durable.

L’OMT joue un rôle central et décisif dans la promotion du développement du tourisme responsable, durable et accessible à tous, en veillant tout particulièrement aux intérêts des pays en développement.

L’organisation encourage l’application du Code Mondial d’Ethnique du Tourisme pour s’assurer que les pays membres, les destinations touristiques et les entreprises du secteur maximisent les effets économiques, sociaux culturels positifs de cette activité et en recueillent tous les fruits tout en réduisant au maximum les répercussions négatives sur la société et sur l’environnement.

Ses membres comprennent 161 pays et territoires et plus de 390 membres affiliés représentant le secteur privé, des établissements d’enseignement, des associations de tourisme et des autorités touristiques locales.

La Fondation OMT.Themis est un instrument opérationnel du département d’Education et Formation de L’OMT pour mettre en œuvre son programme de travail, avec l’objectif commun de soutenir aux Etats Membres de l’OMT dans l’amélioration de la qualité, la compétitivité et la durabilité à travers l’excellence dans l’éducation et la formation.

Ses objectifs sont d’améliorer et soutenir l’assistance au développement à travers des programmes appliqués de formation et d’éducation, qui se réalisent grâce au Programme de OMT.Volunteers. Le principal but de ce programme est de consolider le corps de volontaires, composé de professionnels en capacité au développement et réduction de la pauvreté à travers la fondation OMT.Themis. Ils ont en commun une haute vocation d’aide, de compromis et de solidarité. Actuellement, ce corps est composé de  plus de 100 professionnels, beaucoup d’entre eux ayant une carrière professionnel consolidée, provenant de tous les continents, d’âge compris entre 22 et 55 ans, et appartenant à diverses disciplines.

 

10.  Tâches et responsabilités :

Sous la supervision directe du coordinateur technique du Ministère du Commerce, de l’Industrie, des Postes et du Tourisme et du coordinateur de l’Initiative ST-EP à l’OMT, le volontaire de l’OMT aura pour fonction d’appuyer le projet de « Renforcement de la participation des jeunes et des femmes au secteur touristique » dans le renforcement du tourisme durable et responsable pour réduire la pauvreté dans les régions de Bujumbura et le Lac Tanganyika à travers  l’exécution de différentes tâches liées à l’objectif du projet.

De façon spécifique le Volontaire de l’OMT sera chargé d’appuyer les différents acteurs/bénéficiaires du projet dans les tâches suivantes :  

  1. l’élaboration d’un plan de travail détaillé du projet et  la sensibilisation des acteurs sur l’objectif du projet et spécifiquement sur le développement durable des activités touristiques ;
  2. l’organisation des sessions de rencontres en vue de l’implémentation d’une synergie entre les différents acteurs du projet ;
  3. l’élaboration et exécution d’une stratégie pour soutenir les entrepreneurs, particulièrement jeunes et femmes, en bordure du Lac a traves des formations, des conseils en matière de commerce, et des petites subventions pour le renforcement des PMEs existantes ;
  4. le renforcement de capacités et l’organisation des modules de formation à l’attention des acteurs de tourisme (communautaires, publics et privés) dans  différents domaines : Accueil, réception, management, techniques de guidage, marketing, restauration, artisanat…

 

 

11.  Résultats attendus :

Les résultats à atteindre par le Volontaire seront :

  1. Plan de travail détaillé du projet élaboré;
  2. Les différents acteurs du projet sensibilisés sur l’objectif du projet et sur le développement durable des activités touristiques dans les sites pilotes ;
  3. Création de synergie entre les acteurs du tourisme;
  4. Elaboration de la stratégie pour soutenir les entrepreneurs;
  5. Modules de formation et de renforcement de capacité organisés à l’intention des acteurs ;
  6. Sessions de renforcement de capacité et de formation sont dispensées au profit des acteurs locaux du tourisme ;

 

12.  Expériences et qualifications :

  • Formation supérieure en tourisme : au moins Bac + 4 (Développement du tourisme, management du tourisme et de l’hôtellerie);

  • Expérience professionnelle dans un pays en développement et de préférence en Afrique, dans le domaine de la promotion du tourisme et du développement et du marketing touristique;

  • Bonnes connaissances des éléments fondamentaux du tourisme durable;

  • Esprit d’initiative et bonne capacité de la communication avec les différents acteurs;

  • Bonnes relations interpersonnelles et capacités de travail en équipe;

  • Excellente maîtrise des outils  bureautiques usuels (Word, Excel, Powerpoint);

  • Excellente maîtrise du Français (parlé et écrit);

  • La connaissance du système des Nations Unies et des expériences de collaboration avec les ONG seraient appréciées.

 

13.  Conditions de séjour :

Le projet a comme siège principal le bureau du coordinateur du projet au Ministère de  du Commerce, de l’Industrie, des Postes et du Tourisme à Bujumbura où le volontaire partagera le bureau avec l’équipe du Ministère. Pour la réalisation des activités, le projet mettra également à disposition l’équipement essentiel du bureau du volontaire et les moyens de transport dans les sites d’interventions ;

 

14.  Conditions :

  • La Fondation OMT.themis financera le transport aller-retour du volontaire depuis son pays d’origine jusqu’à Bujumbura, ville où se déroulera le projet.
  • Le volontaire recevra son allocation mensuelle qui couvrira ses frais de logement, pension, transport local et tout autre frais dont il aura besoin. Ce budget sera viré de la Fondation OMT Themis au compte bancaire du volontaire qu’il prendra soin de souscrire dans une banque sur place.
  • La durée totale du contrat  est de 10 mois avec la possibilité d’une extension de 8 mois, sujet  à confirmation après une période d’essai de deux mois, au bout duquel la performance du volontaire et de son adaptation au projet seront évaluées.
  • Le volontaire fera part du projet, mais son travail ne sera jamais considéré comme une relation professionnelle avec l’ONG locale ni avec le reste des institutions impliquées dans le projet.
  • Le volontaire devra être disponible pour voyager au Burundi et commencer son travail au mois de novembre 2013 (1).
  • Il devra  collaborer avec l’équipe technique du projet logé au Ministère de  du Commerce, de l’Industrie, des Postes et du Tourisme.

15.  Candidature

Toute personne désireuse de participer à la sélection devra envoyer son CV et une lettre d’intention avant le 18 d’octobre 2013 (1) à cblaires@unwtothemis.org.

 

N.B. (1) Les dates sont à titre indicatif. L’OMT précisera les dates exactes à prendre en compte.   

Documents